« blaguer ou bloguer ? | Main | c'est mon pays »

mardi, 03 janvier, 2006

la télé de la voisine

Moi, je vais finir par les dénoncer ! Depuis ce matin, ça n'arrête pas : et vas-y que je te remplis des bouteilles, et encore des bouteilles… Il faut "déguster les vins" qu'ils répètent. Comme si ils n'en avaient pas assez bu au réveillon : "Et le 91, le grenache, tu as vu comme il était en forme? – Moi, j'ai adoré le mourvèdre 97, surtout sur le chapon" Tu parles, Charles ! Tout ça, c'est des prétextes pour s'en mettre un derrière la cravate. Moi et Luna, on le sait bien, leurs dégustations, c'est du bidon. D'ailleurs, on l'a entendu sur la télé de la voisine, le vin, c'est du poison, c'est de la drogue, c'est pire que la politique, le cancer et les grandes surfaces réunis. Moi et Luna, on le sait, le vin, c'est le mal absolu, ils le disent tous les jours à la télé de la voisine. Vraiment, j'y pensais tout à l'heure, ils ont pas de chance tous ces étrangers qui viennent dans leurs grosses voitures acheter du vin au Domaine, ils le savent pas que c'est du poison : c'est sûrement que dans leur pays, à Londres ou à Barcelone, ils n'ont pas une bonne télé comme celle de la voisine, sinon ils sauraient… Et puis, moi ce qui m'énerve aussi, c'est que tous ces gens qui boivent du vin, ils rigolent tout le temps, ils ont pas l'air sérieux comme les gens qui parlent dans la télé de la voisine. In vino veritas, tu parles ! La vérité, c'est la télé, moi et Luna, on le sait bien…

Posted by Ninon at 16:50
Edited on: vendredi, 06 janvier, 2006 7:39
Categories: vin